Affaire Daval : premier face à face entre Jonathann et la famille d'Alexia

FRANCE 3

La demande de remise en liberté de Jonathann Daval est examinée mardi 30 octobre à huit clos à Besançon (Doubs).

La cour d'appel de Besançon examine mardi 30 octobre au matin la nouvelle demande de remise en liberté de Jonathann Daval. Mais avant que la cour ne prononce son verdict, une scène inhabituelle s'est déroulée. "Ce matin à 9h30, alors que la famille d'Alexia Daval vient tout juste de prendre place dans la salle d'audience, par erreur, la vidéo de la visioconférence s'allume et on voit apparaître Jonathann Daval", rapporte Nathalie Perez en direct sur place. "On y voit un jeune homme assis sur un bureau les mains jointes. Il est tout de noir vêtu, il semble blême, amaigri. Mais ce qui frappe c'est qu'il est totalement figé, rien ne bouge, pas même un battement de cil", rapporte la journaliste.

"Un Jonathann Daval apathique"

La famille d'Alexia assiste à cela, et "semble aussi tétanisée, quelques minutes comme cela dans un silence total. Puis, le huis clos est prononcé", poursuit Nathalie Perez. À la sortie du huis clos, "selon les avocats, ils ont assisté à un Jonathann Daval apathique, incapable de s'exprimer, bafouillant à la question du président : 'pourquoi avez-vous fait appel de ce rejet de remise en liberté provisoire ?' Il n'a pas été capable de répondre".

* Le reportage a été réalisé avant la décision de la cour d'appel de Besançon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne