Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy attend une décision décisive de la Cour d'appel

FRANCE 2

L'ancien chef de l'État attendait la décision de la Cour d'appel concernant les soupçons de financement illégal de la campagne présidentielle de 2012.

Cette journée de jeudi 25 octobre est décisive pour Nicolas Sarkozy, qui doit être fixé concernant les recours qu'il a formulés dans le cadre de l'affaire Bygmalion. Ainsi, le 16 février 2016, Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour financement illégal de sa campagne, à l'issue de plus de onze heures passées devant le juge. Bygmalion, l'agence qui a organisé en 2012 une quarantaine de meetings à grand spectacle, en cachant les factures auprès de l'UMP afin que le candidat ne dépasse le plafond de financement de campagne de 22,5 millions d'euros.

La campagne a coûté le double du plafond

Au final, la campagne de Nicolas Sarkozy avait coûté plus de 42 millions, et l'ancien chef de l'État a été renvoyé en correctionnelle il y a plus d'un an. Mais son a soulevé une question de droit, et estime qu'on ne peut pas juger son client deux fois pour les mêmes faits. En effet, le défenseur de Nicolas Sarkozy rappelle qu'il a déjà été sanctionné par le Conseil constitutionnel pour dépassement des comptes de campagnes, à hauteur de 360 000 euros.

 

La décision de la Cour d'appel, intervenue après la diffusion de ce sujet, a renvoyé Nicoloas Sarkozy devant le tribunal correctionnel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne