Affaire Bismuth : les méthodes du PNF en question

FRANCE 3

24 heures après les révélations du "Point" sur des écoutes d'avocats mises en place par le parquet national financier (PNF), la ministère de la Justice a réclamé, vendredi 26 juin, un rapport sur les investigations de l'institution.

Le parquet national financier (PNF) est dans la tourmente. Jeudi 25 juin, Le Point révélait que l'institution avait mis sur écoute plusieurs ténors du barreau dans le cadre des investigations de l'affaire dite Bismuth, concernant l'ancien président Nicolas Sarkozy et son avocat, Me Thierry Herzog. Vendredi, la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a annoncé qu'elle réclamait un rapport au sujet des méthodes d'investigation du PNF.

"Les choses s'emballent quand il s'agit de Nicolas Sarkozy"

D'autant que du côté des avocats mis sur écoute, les critiques pleuvent contre le parquet, accusé de ne pas respecter la relation avocat-client. "Ce sont des méthodes barbouzardes, de basse police, qui font ça en toute impunité", a déploré Me Dupont-Moretti. Du côté du camp Sarkozy, la manœuvre est rejetée. "Les choses s'emballent quand il s'agit de Nicolas Sarkozy. Cette enquête parallèle est injustifiable. On a utilisé des moyens déloyaux", a déclaré l'avocate de l'homme politique, Me Jacqueline Laffont.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne