348 gilets de sauvetage devant le Sénat pour les droits des migrants

Mardi 19 juin, les membres d’un collectif de citoyens sont venus déposer 348 gilets de sauvetage devant le Sénat à Paris. 
Mardi 19 juin, les membres d’un collectif de citoyens sont venus déposer 348 gilets de sauvetage devant le Sénat à Paris.  (BENJAMIN MATHIEU / RADIO FRANCE)

Un collectif de citoyens a déposé devant le Sénat 348 gilets de sauvetage pour alerter sur les naufrages en mer et protester contre le projet de loi asile et immigration, examiné ce mardi 19 juin.

Ce mardi 19 juin, les membres d’un collectif de citoyens sont venus déposer 348 gilets de sauvetage portant le nom de tous les sénateurs, devant les portes du Sénat à Paris. Cette manifestation avait pour but de sensibiliser les parlementaires aux naufrages en mer. Les sénateurs entamaient, ce mardi, l'examen du projet de loi asile et immigration.

Des associations révoltées par l'accueil réservé aux migrants 

Ce collectif d’aide aux migrants est notamment choqué par l’accueil administratif des enfants tel que pratiqué par la France. "Ne pas reconnaître ces personnes comme des personnes qui ont des droits, mais comme des personnes à exclure, ça nous fait bondir !", explique Cathy Le Goff de Solidarité Laïque. 

Patrick, Burkinabé, habite en France depuis trois ans et il n'a pas de papiers. Ce migrant raconte vivre un enfer : "Rien que le fait d’être arrêté dans la rue car tu n’as pas de papiers c’est déjà, en quelque sorte, une condamnation ! Comme si on était des sauvages, comme si on n’avait pas droit à la vie".

Les associations annoncent qu’elles poursuivront leurs actions pendant tout l’examen du projet de loi asile et immigration.

Vous êtes à nouveau en ligne