Canicule et travail : les règles juridiques à connaître

France 2

En dépit de la canicule, de nombreux employés doivent continuer d’assurer leurs missions. Dans ces conditions difficiles, que dit le droit du travail ?

Il n’est certainement pas aisé de travailler quand il fait 35 degrés. La journaliste Justine Weyl répond aux interrogations sur le droit du travail en ce qui concerne les périodes caniculaires. Tout d’abord, il n’y a pas de seuil de température à partir de laquelle l’employeur doit prendre des mesures. Lorsqu’il estime qu’il fait chaud, il doit s’assurer que les locaux soient bien ventilés. Par ailleurs, il est "tenu de fournir de l’eau potable et fraîche, bouteilles, fontaines ou sanitaires".

De l’eau à volonté

Dans le BTP notamment, on considère que chaque travailleur doit "avoir accès à au moins 3 litres d’eau par jour". Si l’employeur ne respecte pas ces règles, le salarié peut alerter l’inspection du travail ou exercer son droit de retrait. Quant à la tenue, rien n’interdit de venir en short ou robe légère, sauf dans les environnements dangereux et "si l’employeur estime que cela nuit à l’image de son entreprise".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne