Les sujets du jour
Législatives britanniquesRéforme des retraitesAlgérieGrève du 14 décembreDonald Trump

VIDEO. Une œuvre d'art bientôt envoyée sur la Lune pour "communiquer avec les peuples de demain"

Des chercheurs de l'université CMU, aux Etats-Unis, se sont associés à des artistes pour produire "Moonark", une œuvre d'art qui sera envoyée sur la Lune en 2021.

"L'idée du Moonark, c'est d'envoyer un artefact culturel sur la Lune", résume Mark Baskinger, professeur de design industriel à l'origine de ce projet fou. Avec son équipe, composée de plus de 300 personnes, il a conçu le Moonark, un petit cylindre à mi-chemin entre l'art et la science. L'œuvre est à voir jusqu'au 3 février au Centre Pompidou à Paris, dans le cadre du festival Hors Pistes, ayant pour thème "la Lune : zone imaginaire à défendre".

Résister "des centaines de milliers d'années"

"Moonark incarne différents récits, à la fois visuels et écrits, avec l'intention de communiquer à travers le temps, avec les peuples de demain." Plusieurs siècles de culture sont résumés à l'intérieur grâce à des photos, des dessins, des poèmes,de la musique, de très petits objets... "Pour nous, la difficulté a été de rester très petit et très léger, de capturer des récits très riches et des informations complexes dans un emballage très petit", reconnaît Mark Baskinger. Si le projet aboutit, Moonark ira rejoindre le Fallen Astronaut de Paul Van Hoeydonck, une œuvre d'art déposée sur l'astre en 1971.

Dans les années à venir, la Lune va devenir une passerelle pour l'exploration du système solaire. En y plaçant un objet artistique, nous déclarons que la culture d'aujourd'hui a du sens, de l'importance, et que nous voulons la préserver.

Mark Baskinger, professeur de design industriel

à franceinfo

L'autre défi de conception a été celui de la résistance. "Nous avons conçu le Moonark pour qu'il survive des centaines de milliers d'années", affirme le professeur. Cela inclut le design de l'objet, mais aussi le choix des matériaux, qui doivent "supporter les changements de température, et les challenges de l'environnement lunaire, ainsi que la sortie de notre atmosphère, puis l'atterrissage sur la Lune", détaille Mark Baskinger. Ils s'attendent à ce que l'objet soit découvert "d'ici 100 à 200 ans".