VIDEO. The Blind, celui qui fait du graffiti en braille

BRUT

Ça, c'est du graffiti en braille. Ce sont les œuvres de The Blind. Brut l'a rencontré.

"Je me suis engagé dans le graffiti pour aveugles parce que je trouvais ça important de donner une voix à l'handicap, donner l'accès à la culture pour les personnes déficientes visuelles et c'est aussi ouvrir les yeux du grand public au monde dans lequel on est." Lui, c'est The Blind. Depuis 2004, il fait du graffiti en braille. "Mon travail, il est fait de sorte que les voyants et les non-voyants travaillent ensemble, en tout cas communiquent ensemble", explique l'artiste. Son processus de création est assez simple : "Je vais mouler des demi-sphères dans des… comme des moules à gâteaux. Je coule du plâtre à l'intérieur et après j'attends que ça démoule et une fois que ça démoule, ça fait mes demi-sphères", détaille The Blind.

Mettre en avant l'inclusivité

En plus, du graffiti en braille, The Blind utilise la sérigraphie pour mettre en avant l'inclusivité. "Là on est à l'Atelier Du Grand Chic où c'est mes grands frères de la sérigraphie, ils m'ont appris la technique de sérigraphie il y a 15 ans et là aujourd'hui on a décidé de sortir "une collection" autour du braille où on aura des T-shirts, des sweats", raconte-t-il. Il conclut : "Je suis toujours entre la légalité et l'illégalité et c'est un équilibre que j'ai trouvé aussi. L'illégalité, ça permet de me lâcher, c'est aussi de prendre le droit de prendre un mur, de dire ce que je veux mais à côté de ça, aller dans des galeries par exemple ou des lieux institutionnels, c'est aussi comme ça qu'on peut discuter avec des gens."

Vous êtes à nouveau en ligne