VIDEO. Pour lutter contre le sexisme ordinaire, cette jeune indienne utilise le slam

brut

Le slam comme arme contre le sexisme ordinaire ? C’est ce dont se sert Aranya Johar, une jeune indienne de 19 ans qui se bat pour l’égalité femmes-hommes. 

"Le premier garçon qui m’a tenu la main m’a dit qu’il ne voulait pas entendre parler de vagins qui saignent. Très jeune, je sentais déjà la misogynie : les vagins sont là pour être baisés. Les seins pour être léchés. Les bouches pour sucer." Aranya Johar est une jeune indienne de 19 ans qui a décidé de lutter pour l’égalité entre hommes et femmes dans son pays.

Elle utilise le slam et ses poèmes parlent de femmes victimes de sexisme ordinaire. "Je voulais vraiment mettre les gens mal à l’aise pour qu’ils comprennent que cette sensation, qui dure 2 minutes et 30 secondes sur scène se répète pour les femmes, tous les jours, tout le temps", explique la jeune femme.

Soutenue par ses proches

Ce combat, Aranya Johar le mène depuis son adolescence. Elle avait 13 ans quand elle est montée pour la première fois sur une scène ouverte, la seule de Bombay. "C’était la première fois que je cochais 'Avez-vous plus de 18 ans', alors que ce n’était pas le cas", confie-t-elle. 

La jeune est soutenue par ses parents qui approuvent ce mode d’expression, notamment sa mère qui trouve "drôle" le fait de l’entendre. Une véritable force pour affronter les critiques plus virulentes à l’égard de son art. 

Vous êtes à nouveau en ligne