VIDEO. Les conseils de Joël Dicker pour écrire un bon roman policier

BRUT

Le nouveau roman de Joël Dicker, l'auteur de "La Vérité sur l'affaire Harry Quebert", est sorti ce 27 mai. Il s'intitule "L'Énigme de la chambre 622".

Disséminer des indices

Un ingrédient très important : disséminer des indices qui sont "à la fois évidents" mais que personne ne voit, afin qu'à des moments dans le livre, le lecteur se dise : "Mais c'est pas possible !" Selon Joël Dicker, ce sentiment est très plaisant pour lui. L'auteur conseille de cacher ces indices après coup et non pas sur le moment.

Ne pas avoir de plan

"Moi ce que j'aime, c'est écrire sans plan, justement parce que écrire sans plan, ça me donne l'impression d'une liberté totale, de pas être cadré, de pas avoir besoin de suivre un schéma précis", confie Joël Dicker lequel considère que l'élaboration d'un plan peut entraver, en quelque sorte, la créativité. En revanche, ne pas suivre un plan précis peut aussi avoir des inconvénients. Des inconvénients qui n'empêche pas l'auteur de préférer se "laisser guider par son envie".

Soigner l'atmosphère

L'atmosphère doit permettre au lecteur de s'installer durablement dans le livre. Elle ne doit pas nécessairement être liée au crime mais peut, par exemple, être liée aux personnages, aux décors. Le meilleur roman policier selon Joël Dicker : "Le crime de l'Orient-Express" d'Agatha Christie. C'est justement l'atmosphère du livre qui a marqué l'écrivain. "Je me souviens émerveillé de l'ambiance du train", explique-t-il.

Donner une identité aux personnages

"On crée un bon personnage en donnant une identité au personnage", estime Joël Dicker. Selon lui, l'identité se crée par un vécu donc le personnage doit avoir un passé. "Il doit avoir un passé qui explique pourquoi il est ce qu'il est au moment de l'action", souligne l'auteur.

Se faire plaisir

"C'est important de vivre l'expérience comme une expérience qui vous apporte quelque chose à vous, auteur", fait valoir Joël Dicker. Le deuxième élément, important également, c'est de se demander si les gens vont aimer votre texte. Cette phase ne doit néanmoins pas ternir la première étape. Enfin, Joël Dicker conseille de lire au maximum. "La lecture et l'écriture sont des choses qui vont de pair", explique-t-il.

Vous êtes à nouveau en ligne