VIDEO. La chanteuse brésilienne Anitta démonte les clichés sur le "baile funk"

BRUT

Anitta est originaire des favelas de Rio, et son truc, c'est le "baile funk", un style musical qui souffre de nombreux clichés…

"C'est ma personnalité d'être comme ça, la personnalité d'une autre personne sera différente"

Anitta est une chanteuse brésilienne originaire des favelas de Rio de Janeiro. Sa musique et ses vidéos sont un reflet de ses racines et de sa passion pour le "baile funk" qu'elle veut montrer comme positif, même si les stéréotypes et la stigmatisation pèsent sur ce style musical populaire. "J'ai toujours aimé montrer mon corps. Pourquoi ça ne serait pas bien alors ? Les gens abaissent toujours les femmes qui aiment être libres mais si c'était un homme qui le faisait : "Oh non, très beau !" Et si c'est une femme : "Oh, elle fait ça juste pour susciter la polémique, pour les chiffres, etc.", regrette Anitta. "J’aime toutes les musiques mais la porte qui s'est ouverte pour moi, c'est le funk", poursuit-elle.

Anitta a commencé dans les favelas, dans les "bailes funk", dans les fêtes de rue, "ces fêtes où aujourd'hui les gens viennent tuer tout le monde", commente-t-elle. "Et là je me dis : "Regarde, si c'était il y a 10 ans, je serais morte aussi, avec ma mère et mon frère", poursuit Anitta. C'est ainsi pour cette raison qu'il était important pour la chanteuse "d'exporter ce rythme à l'étranger et d'y être respectée pour que les gens ici au Brésil, comprennent que si c'est de l'art, il est très bien fait".

Vous êtes à nouveau en ligne