VIDEO. En Allemagne, un cirque remplace les animaux sauvages par des hologrammes

BRUT

Une première dans le monde.

En Allemagne, le Cirque Roncalli utilise des hologrammes à la place des animaux. C'est d'une part une véritable prouesse technique mais aussi un engagement éthique. "De nos jours, il ne devrait pas être autorisé de transporter des éléphants, des crocodiles, des hippopotames, etc.", estime Bernhard Paul, co-fondateur du Cirque Roncalli.

Très vite, l'dée séduit son public. "Les retours ont été impressionnants, on a eu des dizaines de milliers de réactions positives", se ravit Bernhard Paul. Selon le Cirque Roncalli, cette régulation croissante entre en écho avec l'opinion du grand public. "Il y a aussi un nouveau public qui n'allait pas au cirque à cause du dressage d'animaux", ajoute-t-il.

Vers une dimension éthique du spectacle

52 pays ont déjà légiféré sur l'utilisation des animaux sauvages dans les cirques. "Je pense qu'il est plus approprié de montrer des hologrammes que des vrais éléphants. C'est plus intéressant et en accord avec son temps que le dressage d’animaux", estime le co-fondateur du Cirque. En effet, de plus en plus, les amateurs de cirque préfèrent voir des acrobates, des clowns et d'autres performances techniques. Des performances plus éthiques. Dans cette volonté de développer un Cirque éthique, Bernhard Paul a d'autres idées. Un bannissement du plastique dans son cirque en fait notamment partie. Le Cirque Roncalli propose par ailleurs des menus végétariens et végans.

Rien qu'en novembre 2017, l'Inde, l'Italie et l'Irlande ont annoncé une interdiction totale des animaux sauvages.

Vous êtes à nouveau en ligne