Les sujets du jour
Enseignant décapité dans les YvelinesCouvre-feuPrésidentielle américaineMort de Victorine DartoisCoronavirus

VIDEO. Pointant des risques d'addiction, ils attaquent en justice le mode Ultimate Team de FIFA

BRUT

Certains joueurs considèrent que les loot boxes (coffres à butin) fonctionnent comme un jeu de hasard et d'argent et présentent des risques d'addiction. Brut a rencontré Mamadou, un joueur. Il témoigne.

Ils dépensent des sommes énormes chaque mois sur le mode Ultimate Team de FIFA. Face à ce phénomène, de plus en plus de joueurs dénoncent un système de "pay-to-win", qui consiste à payer toujours plus pour optimiser ses chances de gagner. Parmi eux, certains ont porté plainte contre le jeu d'Electronic Arts qu'ils accusent de fonctionner surtout comme un jeu de hasard qui favorise l'addiction. "Le but, c'est de construire une équipe de rêve. Mais l'équipe de rêve, c'est très difficile de l'avoir (…) Et pour avoir ces joueurs de rêve, il faut de l'argent", explique Mamadou.

Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, Zinédine Zidane… Ces joueurs sont répartis dans des packs, appelés des loot boxes, dont le contenu est aléatoire. Pour les obtenir, les joueurs peuvent utiliser des crédits virtuels gagnés en jouant ou acheter des points FIFA. "En l'espace d'un petit clic, on dépense de l'argent sans s'en rendre compte", regrette Mamadou. Au début, le joueur a commencé par dépenser une vingtaine d'euros par semaine. Mais cette somme a très vite doublé.

Des risques d'addiction ?

Certains joueurs considèrent que le fonctionnement des loot boxes peut favoriser une addiction au jeu. "Je jouais, je me dis 'j'ai mis de l'argent, il faut que mon argent je le rentabilise'", explique Mamadou lequel confie que sa vie familiale aussi en a pris un coup. "Je la mettais un peu de côté, tellement j'étais accro."

Certains pays comme la Belgique et les Pays-Bas ont interdit les loot boxes afin de protéger les personnes à risque. "On a tendance à, au bout d'un moment, investir plus", explique Cora von Hammerstein, psychologue addictologue. À l'image des addictions à des substances, elle explique qu'il faut "augmenter la dose pour avoir le même effet". De son côté, la firme Electronic Arts se défend, considérant que les packs "rendent le mode dynamique et excitant, tout en offrant un jeu équilibré pour tous les joueurs."

En tout, une quinzaine de plaintes ont été déposées contre FUT en France.