VIDEO. D'un piano libre-service au stade Vélodrome, Mourad Tsimpou raconte

BRUT

Alors qu'il jouait sur un piano en libre-service, quelqu'un l'a filmé. Et cette vidéo a changé la vie de ce jeune Marseillais. À seulement 15 ans, il a déjà enregistré son 1er disque de musique classique et joué au stade Vélodrome. Rencontre.

Aujourd'hui, Mourad Tsimpou est pianiste professionnel. Tout commence lorsqu'il rencontre Marianne Suner, une compositrice qui intervient dans les quartiers Nord. La veille de son intervention, une fusillade a éclaté. "Il était hors de questions qu'on travaille avec les enfants, il y avait juste besoin de panser les blessures et du coup j'ai sorti mon accordéon, je me suis mise à chanter et Mourad s'est mis à improviser et j'ai été transpercé par la musicalité de ce petit garçon de 9 ans", raconte-t-elle. C'est cette rencontre qui a donné envie à Mourad de faire du piano. Marianne Suner décide donc d'ouvrir une collecte de fonds pour pouvoir lui payer ses premiers cours.

Le début de la notoriété

Un jour, il est filmé à l'hôpital de la Timone en train de jouer sur un piano libre-service. La vidéo devient virale et va propulser le jeune homme au rang de pianiste professionnel. "C'est passé tellement vite", se souvient Mourad. En novembre 2019, il sort son premier album "Prémices". "Même si tu viens des quartiers nord, que tu viens de partout où tu veux, tu peux faire du piano", estime le musicien. Selon lui, même en étant dans un milieu modeste, il est possible d'apprendre même si les ouvertures sont moins importantes. "Chaque personne a un talent, peut-être, on ne sait pas, ça peut se révéler." En décembre 2019, à 15 ans, il joue au Vélodrome, en ouverture d'un match de l'OM.

Vous êtes à nouveau en ligne