VIDEO. Ces glaces sont composées à 100% d'eaux usées

Deux étudiants en art à l'université de Taïwan ont fabriqué 100 glaces à partir d'eaux usagées, pour dénoncer l'important niveau de pollution de l'île.

Par ces fortes chaleurs, beaucoup rêvent d'un dessert glacé pour se rafraîchir. Mais les esquimaux qu'ont fabriqués trois étudiants en art de Taïwan sont loin d'être appétissants... et comestibles. Interrogée par le site américain Quartz, l'une des étudiantes explique que le choix de l'esquimau était intéressant car c'est un moyen esthétique et enfantin d'aborder un sujet de société plus complexe. "Ce sont de si jolis esquimaux, n'avez-vous pas envie de les manger ?" demande Hung I-chen, cocréatrice du projet. Pas sûr, quand on sait ce que renferment ces glaces : détritus, saleté ou insectes. La jeune étudiante, interviewée par le journal Taïwan News, évoque aussi la fibre écologique qui lui a donné envie de créer ce projet : "Taïwan est un endroit si beau. Comment l'eau peut-elle être comme ça ?" 

Taïwan est un endroit si beau. Comment l'eau peut-elle être comme ça ?

Hung I-chen, cocréatrice du projet

à "Taïwan News"

Le projet, intitulé en anglais "Polluted water popsicles" ("Des glaces à l'eau polluée"), a mis un an à être réalisé. Après avoir récolté une centaine d'échantillons, les étudiants les ont placés au congélateur dans des moules à glaces. Une fois qu'ils ont pris la forme d'esquimaux, le trio les a aspergés de résine de polyester, pour les empêcher de fondre. Ils sont désormais exposés au World Trade Center de Taipei, la capitale de l'île.

Vous êtes à nouveau en ligne