VIDEO. "C'est un business qui récompense la médiocrité" : l'actrice Susan Sarandon s'en prend à Hollywood

BRUT

A l'affiche du film "Ma vie avec John F. Donovan" de Xavier Dolan, sorti le 13 mars, l'actrice Susan Sarandon dénonce les failles du cinéma américain. 

"La seule chose dont Hollywood se préoccupe vraiment, c'est si vous grossissez et si vous vieillissez." Après 40 ans de carrière dans le cinéma, Susan Sarandon connaît bien les coulisses des studios américains. L'actrice de Thelma et Louise soutient qu'Hollywood n'est qu'un ensemble d'"usines à gros films" et que l'organisation se soucie peu du bien-être des acteurs. En effet, selon elle, toutes les initiatives allant dans ce sens ont découlé d'un rassemblement, d'une manifestation et non d'un choix des studios. "Ça commence par le bas de l'échelle. Ça n'arrive pas par le sommet", explique-t-elle. L'actrice prend pour exemple le mouvement #MeToo qui a permis aux victimes d'agressions ou de harcèlement sexuel de prendre la parole. "Ça s'est produit parce que les actrices se sont rassemblées et ont insisté pour que ça se produise", précise l'artiste. 

Juger les impunis 

Pour Susan Sarandon, des changements sont en cours à Hollywood, mais ils n'en sont qu'à leurs balbutiements. En effet, elle souligne qu'Harvey Weinstein, accusé de viols en 2017, n'a pas agi seul : "Qui sont les agents qui envoyaient des filles dans des chambres d'hôtel ?" s'interroge-t-elle. Susan Sarandon souhaite que ces coupables soient eux aussi épinglés ou qu'ils prennent conscience de leurs actes.

Vous êtes à nouveau en ligne