Vallée de la Dordogne : une déviation qui fait débat

Voir la vidéo
FRANCE 2

Dans la vallée de la Dordogne, la construction de deux ponts, à Beynac, risque de défigurer la ville selon le maire et les écologistes. Alors que les travaux ont déjà commencé, le Conseil d'État a tout arrêté fin décembre.

La Dordogne, une des plus belles vallées de France, dominée par Beynac et son château. Sur la carte postale aussi, des ponts inachevés, des chantiers à l'arrêt, des dalles de béton qu'il faudra peut-être bientôt démolir. Car les travaux, d'abord autorisés par l'État, viennent d'être arrêtés. Mais un peu tard. Les piles du pont étaient à peine sorties du lit de la rivière, la déviation de Beynac devait passer ici pour contourner le village médiéval et ses bouchons. 

Une victoire au goût amer

Le projet à 32 millions d'euros consistait en une route de 3 kilomètres et demi, un tunnel, un premier viaduc et même un second. Le projet est à l'arrêt depuis le 28 décembre dernier, stoppé net par le Conseil d'État. Un comble, alors qu'une dalle de 900 mètres cubes de béton avait été coulée la veille. Les magistrats soulignent que la déviation "ne répond pas à une raison impérative d'intérêt public majeure" et que le chantier met en danger une zone et des espèces protégées. Pour certains défenseurs de la vallée, cette victoire a un goût amer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne