Un Puy du Fou espagnol en construction près de Tolède

La ville de Tolède en Espagne
La ville de Tolède en Espagne (Valérie Gaget)

Le Puy du Fou s'exporte en Espagne : un parc de loisirs ouvrira au public près de Tolède fin août

Le Puy du Fou, célèbre parc de loisirs vendéen, a décidé d'exporter son savoir-faire. Pour la première fois de son histoire, le groupe a acheté un terrain à l'étranger. 242 millions d'euros vont être investis ces cinq prochaines années dans la région de Tolède, au centre du pays. Nous avons pu suivre les coulisses de ce chantier hors normes.  

Reportage: Valérie Gaget, Emilie Denis, Franck Goncalves, Pierre Aziza, Laurence Michel 

Près de Tolède, un Puy du Fou espagnol

La première pierre a été posée en janvier 2019. L'inauguration est prévue le 30 août prochain avec un spectacle nocturne. "C'est une course contre la montre", explique David Nouailles, le directeur général adjoint du Puy du Fou pour l'Espagne. "Nous n'avons pas le choix. Il faudra être prêt car les gens ont déjà commencé à réserver leurs places". La billetterie est ouverte depuis le mois de février.

Un terrain aux allures de désert

David Nouailles nous fait les honneurs du chantier à bord d'une voiturette électrique. Situé à une dizaine de kilomètres du centre de Tolède, ce terrain de 161 hectares semble désertique. "Nous n'en utiliserons qu'une petite partie pour l'instant mais on a un plan de développement sur les dix prochaines années. Nous l'avons choisi parce qu'il est sauvage, loin de toute construction. La nature a une place importante dans les projets du Puy du Fou. On l'a aussi choisi parce qu'il est vallonné. Ce n'est pas un terrain plat". 

Le chantier du Puy du Fou à Tolède
Le chantier du Puy du Fou à Tolède (Valérie Gaget)

Le directeur nous montre les écuries, l'emplacement des futurs parkings et restaurants du parc. Une immense scène, un lac artificiel et 4 000 mètres carrés de décors sont en construction. Le spectacle, intitulé "Le songe de Tolède", retracera 1 500 ans d'histoire espagnole et s'achèvera en apothéose avec un ballet coloré des provinces espagnoles.

Nous apercevons déjà des remparts, copie fidèle de ceux de Tolède, un moulin à vent typique de la région Castille-La Mancha et un train en équilibre sur une structure métallique. Les gradins de ce premier spectacle nocturne inspiré par la célèbre Cinéscénie du Puy du Fou pourront accueillir 4 000 personnes. 15 représentations sont prévues cette année. La direction espère que 60 000 personnes viendront au Puy du Fou España dès cette saison soit un taux de remplissage de 100%.

Le moulin du Puy du Fou espagnol en construction
Le moulin du Puy du Fou espagnol en construction (Valérie Gaget)

"Le défi pour nous, c'est que les Espagnols s'approprient ce spectacle. La première cible, c'est le public espagnol " explique David Nouailles. Le parc va ensuite s'étoffer année après année. D'autres spectacles vont naître dans de grandes salles climatisées, des villages médiévaux vont être reconstitués sur le modèle du parc français du Puy du Fou. C'est le plus gros investissement de son histoire : 242 millions d'euros dont 180 pour la première phase d'ici à 2021. Le groupe ne compte pas s'arrêter là et prépare déjà son implantation en Chine. Il prévoit à l'horizon 2030 quatre Puy du Fou dans le monde. 

Pourquoi Tolède ?

La ville de Tolède n'a pas été choisie au hasard. Située dans une boucle du Tage, c'est l'ancienne capitale de l'Espagne. Elle abrite derrière ses remparts un patrimoine culturel unique. C'est aussi une cité particulièrement touristique qui accueille près de trois millions de touristes par an. Le climat est très sec, très ensoleillé et la ville est bien desservie par les transports. Elle n'est qu'à une heure d'autoroute de Madrid.

Les toits de Tolède
Les toits de Tolède (Valérie Gaget)

1 100 costumes en fabrication 

C'est justement dans la capitale espagnole que sont fabriqués les costumes du spectacle. Plus précisément, dans les ateliers de la maison Cornejo, une référence mondiale dans les milieux du cinéma et du théâtre. Clémence Willate, déléguée par le Puy du Fou pour superviser la fabrication, s'extasie : "lls ont un stock extraordinaire. C'est une source d'inspiration inépuisable." Les costumes ont été dessinés par Olivier Bériot. 700 sont en cours de fabrication sur place, 400 seront loués à la société Cornejo. Ce qui fait un total de 1 100 costumes, 3 400 pièces si l'on compte les chaussures, les parures, les accessoires.

"Au Puy du Fou, raconte Clémence Willate, les artistes se changent souvent 5 à 6 fois par spectacle. Ils jouent plusieurs rôles alors on a mis au point des techniques pour leur faciliter les choses". Elle nous montre des costumes "tout en un" ou "one zip". Un système de fermetures éclairs ou de clipsage permet aux danseurs, aux comédiens, aux cascadeurs, aux plongeurs de se changer très vite et surtout de se passer d'habilleuses... Les costumes sont conçus dans des matériaux résistants et peuvent se laver facilement. Les premiers prototypes ont été validés en janvier. Tout doit être terminé pour les premières répétitions en costumes le 5 août. 

Casting du Puy du Fou dans un gymnase de Talavera de la Reina 
Casting du Puy du Fou dans un gymnase de Talavera de la Reina  (Valérie Gaget)

Un recrutement local

Nous avons pu assister à un casting organisé fin mai dans un gymnase municipal de Talavera de la Reina, une ville située à une heure de route de Tolède dans une région économiquement sinistrée. "Il y a un fort taux de chômage, explique Marlène Coutand, responsable des castings pour le Puy du Fou, alors on a voulu donner aux gens du coin l'opportunité de trouver un emploi. On cherche des Espagnols en priorité". Elle dit avoir reçu près de 700 candidatures. Le niveau des jeunes filles qui postulent ce jour-là pour un rôle de danseuse, est très inégal. Aucune de celles que nous avons interrogées n'avait jamais entendu parler du Puy du Fou avant ce casting. Pourtant, elles sont emballées par le projet. "C'est une opportunité formidable" dit l'une d'elles. "J'ai vu des vidéos et j'ai trouvé leurs spectacles géniaux. J'ai adoré", raconte une autre.

Formation en immersion 

Vingt-trois candidats choisis en janvier à l'issue du premier casting sont partis se former en immersion complète dans le parc français du Puy du Fou. Parmi eux, David Carpintero, acteur et cascadeur de 26 ans, et Alba Bermudez Orozco, danseuse de 27 ans. Ils s'entraînent tous les jours depuis la mi-mars et participent aux spectacles. "Le plus difficile pour moi, c'est la langue, avoue David. Sinon, tout le monde est gentil. Les Espagnols qui sont ici sont très contents parce que nous apprenons beaucoup (...). On fait différents rôles, différents personnages mais tous les jours on est en spectacle". David et Alba ont regagné leur pays le 10 juillet pour commencer le 15 les répétitions du spectacle espagnol. Ces jeunes artistes, venus en éclaireurs, n'ont qu'un souhait : dupliquer le succès du Puy du Fou à Tolède et susciter le même engouement du public.Sachant que le parc français a accueilli plus de 2,3 millions visiteurs l'an dernier, la barre est haute.

Vous êtes à nouveau en ligne