Un jeu qui propose de combattre des suprémacistes blancs ?

Pour son cinquième opus le célèbre jeu Far Cry, édité par Ubisoft, met en scène une bataille contre un groupe de personnage qui reprend tous les attributs des suprémacistes blancs. 

Dans ce cinquième épisode du jeu Far Cry, le joueur doit sauver une ville du Montana de la mainmise d'un groupe de fanatiques religieux.  

Le Directeur Créatif de Far Cry, Dan Hay décrit le jeu en ces termes : 

"Hope County est dirigé par un groupe de fanatiques. Vous vous retrouvez piégé au fond d’un territoire religieux, coupé du reste du monde. Ils ont coupé les routes, il n’y a plus de réseau, pas d’appel d’urgence."

Et ce groupe de "méchants" a toute la panoplie des suprémacistes blancs : armes, croix, drapeau américain, livre religieux et parodie de la Cène. 

Ce qui n'a plus du tout à l'extrême droite américaine. 

Un scénario réaliste ? 

En tête de la fronde, le blogueur d'extrême droite et soutien de Donald Trump, Paul Ray Ramsey, qui s'est fendu d'un tweet et d'une vidéo sur sa chaîne YouTube. 

« Devinez qui sont les méchants du prochain jeu Far Cry ? Des terroristes musulmans qui font exploser des bombes ? Daech qui brûle des gens vivants ? Nope. Les chrétiens. » 

Du côté d'Ubisoft, on ne renie pas l'aspect réaliste du jeu. Mais les dirigeants se refusent à faire un parallèle direct avec les groupes de suprémacistes blancs qui font la Une de l'actualité depuis les événements de Charlottesville. 

Vous êtes à nouveau en ligne