Oublié dans un jardin, un banc en béton Le Corbusier estimé entre 18 000 et 22 000 euros est mis en vente

Un \"banc-borne\" Le Corbusier, devant la Maison de la culture de Firminy.
Un "banc-borne" Le Corbusier, devant la Maison de la culture de Firminy. (MAXPPP)

Un "banc-borne" éclairant signé Le Corbusier, oublié dans un jardin à Firminy, est mis en vente mardi dans la soirée. Le mobilier est estimé entre 18 000 et 22 000 euros.

Un "banc-borne" éclairant signé Le Corbusier, qui se trouvait dans le jardin de l'électricien chargé de les installer autour de la Maison de la culture de Firminy, dans la Loire, dans les années 1960, est mis aux enchères mardi 28 février, dans la soirée par la maison Artcurial à Paris, rapporte France Bleu Saint-Etienne Loire. Ce banc, dessiné en 1965 par l'architecte, est estimé entre 18 000 et 22 000 euros.

Ce banc public en béton armé brut, appelé "Firminy", a été conçu par Le Corbusier, avec vingt autres, pour servir de borne d'éclairage autour de la Maison de la culture. Entre 1958 et 1965, Le Corbusier a élaboré le plan d'ubanisme d'un quartier entier de la ville de Firminy, dessinant stade municipal, maison de la culture et de la jeunesse, église et unités d'habitation, soignant les moindres détails, comme ces bancs publics en béton.

Un banc en trop que l'électricien avait gardé dans son jardin 

A la disparition de l'architecte, en août 1965, le plan d'éclairage a été revu par les services techniques de la ville de Firminy qui ont décidé d'en installer seulement 18 sur les 20 prévus. L'artisan, qui avait reçu les 20 bancs-bornes pour les électrifier, en a gardé un dans son jardin jusqu’à la vente de sa maison. Ce sont les nouveaux propriétaires qui ont décidé de le vendre.

C'est la première fois que du mobilier urbain signé Le Corbusier et destiné à la ville de Firminy, va être mis aux enchères. "On est contents de mettre un coup de projecteur sur ce patrimoine", a expliqué Emmanuel Bérard, directeur du département design d'Artcurial à France Bleu Saint-Etienne Loire. "Il y a fort à parier que cette borne sera achetée par un collectionneur qui ne connaissait pas Firminy", a ajouté Emmanuel Bérard.

Vous êtes à nouveau en ligne