Spectacle : le retour du Grand Orchestre du Splendid

France 3

40 ans après ses débuts, le Grand Orchestre du Splendid remontera samedi 18 mars sur scène à l'Olympia : du jazz, du swing, et de l'humour, c'est la recette du succès de ce groupe de potes qui ont signé des tubes qui ont marqué les années 1980.

Ils ont beau avoir 40 ans de plus et quelques cheveux blancs, les grands enfants de l'orchestre du Splendid n'ont rien perdu de l'esprit potache qui les a lancé. Xavier Thibault, ici en sorcière, l'un des fondateurs du groupe à l'origine pas fait pour durer se dit étonné d'être encore là : "40 ans de tournée infernales à se déchainer tous les soirs en sautillant avec un balai de sorcière... Quarante balais de balai, il faut le faire."

Un style décalé qui a fait des émules

Des jazzmen qui voulaient rigoler, ainsi se voulaient Xavier Thibault et ses copains dont la rencontre avec Coluche s'avéra décisive pour leur parcours. Grâce à lui, entre jazz, swing et salsa, le Grand orchestre du Splendid a trouvé et imposé son style décalé. Un style qui a fait des émules. "Quand on me disait : 'Qu'est-ce que tu veux faire plus tard ?', je répondais : 'Je veux être chanteuse au Grand Orchestre du Splendid'", explique Lou Volt, membre du Grand Orchestre du Splendid depuis 1991. La musique, le rire et l'amitié continuent donc de cimenter le groupe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne