Profession : Journaliste Reporter d'Images

Le Journaliste Reporter d'Images, le JRI comme on l'appelle dans le jargon professionnel, est avant tout un journaliste.

Profession : journaliste (France 3 Lorraine).

Il doit, certes, savoir maîtriser la prise d'images et de sons, mais il sait que la caméra n'est qu'un outil. Comme vous le verrez sur onisep.fr, le JRI (Journaliste Reporter d'Images)  est en permanence sur le terrain, caméra à l'épaule, qu'il s'agisse de tourner un petit sujet ponctuel ou un reportage magazine de longue durée. Sa première mission est d'enquêter afin d'en savoir le plus possible sur le sujet qu'il s'apprête à tourner. Sur le terrain, sa mission dépend de l'importance de son équipe. S'il est seul, il devra tout faire : interviewer les protagonistes, saisir les scènes les plus fortes, faire le tri des images en fonction de ce qu'il veut dire et monter son sujet, rédiger son commentaire et mixer le tout.

Comme on vous le rappelle sur jcomjeune.com, l'accès à la profession n'est pas facile. On peut travailler pour une chaîne de télévision, une agence audiovisuelle ou une société de production, mais on commence souvent par des piges et des CDD.   La voie royale reste les écoles de journalisme reconnues par la profession - il y en a 13 - et proposant une spécialisation JRI. On y accède grâce à un concours très sélectif, accessible après un bac+3. La liste de ces écoles et tout ce qu'il faut savoir sur le métier et le statut du journaliste sont en ligne sur snj.fr.   Un bon JRI est autonome, réactif, débrouillard et organisé. Comme le rappelle un formateur sur journalistes-reporters-dimages.france2.fr, il doit avoir un regard et savoir raconter une histoire en images. Une bonne culture générale est indispensable. Le métier peut être dangereux. Vous lirez sur ce site plusieurs témoignages de JRI, dont celui de Gilles Jacquier, tué en Syrie en janvier 2012.     L'emploi par le net Publié le 23/10/2012
Vous êtes à nouveau en ligne