Portugal : quand une "no-go zone" se transforme en musée à ciel ouvert

Franceinfo

Dans la banlieue de Lisbonne, une cité autrefois présentée comme une "no-go zone" s'est transformée. Elle accueille désormais un festival de street art exposant des artistes venus du monde entier.

Une cité de la banlieue de Lisbonne (Portugal) était présentée comme une "no-go zone" où taxis et bus ne circulaient plus. "Pendant longtemps ici, tout était abandonné. Mais aujourd'hui, tout change pour le mieux", explique un passant. Pour réhabiliter le quartier, la mairie a organisé en 2014 un festival de street art avec des artistes venus du monde entier.

Des thématiques variées

Depuis, il a lieu chaque année, et la cité s'est transformée en galerie d'art à ciel ouvert. "Ces œuvres d'art dans notre quartier nous ont permis de nous projeter dans le monde. Les gens viennent ici, cherchent à nous connaître, à entendre nos histoires. Avant, personne ne nous voyait, ni ne s'intéressait à nous. Aujourd'hui, tout cela a changé", souligne Emanuela Kalemba, organisatrice d'une visite guidée de "Quinta do Mocho". Chaque semaine, des groupes de touristes viennent admirer les 120 œuvres. Des fresques sur des thématiques variées comme la discrimination raciale, les droits des enfants, ou la justice. 

Vous êtes à nouveau en ligne