Patrimoine : les maîtres verriers, passeurs de lumière

France 3

Plus de 2,5 millions de tickets pour le loto du patrimoine ont été vendus. Hier soir, vendredi 14 septembre, le jackpot de 13 millions d'euros a été remporté par un habitant de Haute-Garonne. Les artisans attendent beaucoup de cette mission menée par Stéphane Bern.

Le loto du patrimoine met en valeur des métiers parfois mal connus. À chaque restauration, un diagnostic. Un à un, ces vitraux des années 1930 passent sur le billard et au crible de Cécile Ferreira. Ce geste, ce maître verrier l'effectue depuis trente-deux ans. Cette remise en état se passe dans l'atelier, au milieu de centaines de couleurs. Pour les carreaux pleins, restauration à la grisaille, technique de peinture caractéristique du maître verrier. Découpe du verre, puis démontage des vitraux brisés, sous l'œil attentif de Raphaël, 16 ans, deuxième semaine d'apprentissage et plein d'entrain.

L'apprentissage est capital dans la transmission du savoir-faire

Raphaël apprend aux côtés de Cécile, qui était elle-même l'apprentie de Claude Barre, fondateur de l'atelier en 1964, lui aussi apprenti à 12 ans. L'apprentissage, une clé pour la transmission d'un savoir-faire que le chef d'atelier espère voir retrouver quelques couleurs avec la mission Bern. Un gain de visibilité attendue pour relancer une profession apparue en Égypte antique, et qui ne compte plus que neuf maîtres verriers dans les Hauts-de-France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne