Patrimoine : la colère de Stéphane Bern

FRANCE 3

L'animateur Stéphane Bern menace de quitter la mission patrimoine que lui a confié Emmanuel Macron l'année dernière.

Sauver un monument, une église ou un château. C'est l'objectif du loto du patrimoine dont les premiers tickets seront mis en vente lundi 3 septembre. Il devrait rapporter près de 15 millions d'euros. L'idée a été lancée par Stéphane Bern, chargé par Emmanuel Macron d'une mission sur le patrimoine. Mais dans la matinée du samedi 1er septembre, l'animateur menace de jeter l'éponge. Il dit ne pas avoir les moyens de mener son projet à bien. "Si ça ne marche pas, j'arrêterai", a-t-il déclaré.

"Chaque année, le ministère mène plus de 6 000 opérations de restauration"

Le budget du patrimoine, c'est 326 millions d'euros par an soit 3% du budget global du ministère de la Culture. Stéphane Bern reproche aussi au gouvernement et au personnel du ministère, de ne pas assez le soutenir. Dans l'après-midi du samedi 1er septembre, la ministre de la Culture Françoise Nyssen tient à remettre chacun à sa place. Au téléphone, elle dit  : "chaque année, le ministère mène plus de 6 000 opérations de restauration et qui sont menées par des conservateurs du patrimoine, des archéologues, des architectes des bâtiments de France qui ont de véritables compétences".


L'animateur critique aussi des mesures de la loi logement qui mettent certains monuments en péril, selon lui. Il dénonce aussi des investissements trop tournés vers la capitale. Pour Jack Lang, l'ancien ministre de la Culture, le patrimoine doit être défendu de la même manière, quel qu'il soit. Après la démission de Nicolas Hulot, celle de Stéphane Bern serait un nouveau coup dur pour Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne