Cette vidéo n'est plus disponible

"Paris est une fête", livre symbole de résistance

Ces quatre mots sont apparus dans la nuit du 13 novembre après les attentats il y a deux ans. "Paris est une fête". C'est le titre d'un livre d'Ernest Hémingway. Le célèbre écrivain américain y racontait sa jeunesse dans le Paris des années 20. Mais pourquoi à l'époque Paris était synonyme de fête et de liberté ?

Montparnasse dans les années 20

Nous sommes au lendemain de la guerre de 14. Ernest Hemingway, ambulancier lui-même blessé, sort traumatisé de la grande boucherie. Comme des dizaines de milliers d'Américains pleins de rêve et de dollars, il s'installe à Paris, prêt à tous les excès. Au même moment aux États-Unis sévit la prohibition et l'alcool est interdit. À Paris au contraire, les brasseries de Montparnasse ouvrent leurs portes aux Américains, qui grâce à un taux de change avantageux peuvent s'y nourrir pour trois dollars par jour. À travers le temps, cette génération avide de liberté qui avait fait de Paris la capitale culturelle du monde nous a interpellés, avant un autre massacre.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus