Notre-Dame : comment relever le défi de reconstruire en cinq ans ?

France 2

Emmanuel Macron a pris l'engagement de reconstruire la cathédrale de Paris en cinq ans. Le pari est-il possible ?

Vue du ciel, on mesure l'ampleur des dégâts et des travaux pour rebâtir Notre-Dame en cinq ans, un délai très court. Alors, faut-il la reconstruire à l'identique ? Pour aller vite, on pourrait imaginer épurer l'édifice. La cathédrale est un chef-d'œuvre de l'architecture gothique dont la forme a évolué dans le temps. Est-on obligé de reconstruire la flèche ou, pour gagner du temps, pouvons-nous juste reconstruire la toiture ? Pour respecter les délais, faut-il utiliser de nouveaux matériaux ? La charpente a été détruite aux deux tiers, elle était en bois, faite de poutres datant du XIIIe siècle.

Difficile à reconstruire en cinq ans. La solution, selon Jean-Michel Wilmotte, architecte, "faire une charpente métallique qui pèse 50% moins que la charpente en chêne". Impensable pour un autre expert, selon qui, sur des bâtiments anciens qui ont une histoire, on doit réutiliser les matériaux d'origine. 

A-t-on assez d'artisans ?

Charpentiers, couvreurs, tailleurs de pierres, ce sont les trois métiers essentiels pour mener à bien la reconstruction. Des savoir-faire dont la France dispose, mais selon les Compagnons du devoir, il manquerait au moins 450 artisans à Paris. L'option est de faire appel à des entreprises en région. Dans tous les cas, il faudra au moins un an pour préparer le chantier avant d'entamer les travaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne