Noël : la saison des boutiques éphémères

france 3

À Blois (Loir-et-Cher), la mairie permet à des artisans d'art d'exposer et de vendre leur production dans des boutiques éphémères. Un concept qui a de l'avenir.

C'est la première fois que Marie vend ses bijoux en boutique. Jusque là, elle participait à des foires, des salons ou encore des marchés de Noël. La formule de boutique éphémère est un bon test pour savoir si elle peut ouvrir son propre commerce avec ses créations. Marie partage la boutique avec six autres artisans d'art. Lingerie, tableaux, étoles, créations florales... Les créatrices se répartissent le temps de présence en magasin, mais sont toujours au moins trois pour conseiller les clients sur l'ensemble des créations.

Occuper les locaux vacants pour redynamiser le centre-ville

Ces cinq boutiques éphémères ont ouvert début novembre dans deux rues piétonnes du centre-ville de Blois (Loir-et-Cher). La mairie paye un loyer de 900 € par boutique pour que les artisans et les commerçants n'aient aucune charge. Le principal objectif est d'occuper les cellules commerciales vacantes et redynamiser le centre-ville. Un mois après l'ouverture des boutiques, les artisans sont plutôt satisfaits. Ils sont au chaud, les clients passent plus de temps avec eux et peuvent les regarder en train de créer. Car au-delà de la vente, ils cherchent surtout à se faire connaître et sont intarissables sur leurs techniques de travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne