Musées et monuments nationaux : une année exceptionnelle avec plus de dix millions de visiteurs

Le Mont-Saint-Michel, en Normandie, le 14 décembre 2018.
Le Mont-Saint-Michel, en Normandie, le 14 décembre 2018. (DANIEL GAMMERT / DPA-ZENTRALBILD / MAXPPP)

Plus de dix millions de visiteurs, c'est 8% de plus qu'en 2017. L’Arc de Triomphe reste le monument le plus fréquenté avec près d’1,7 million d'entrées.

Le musée du Louvre, qui a accueilli 10,2 millions de visiteurs en 2018, n’est pas le seul à avoir battu un record de fréquentation, les monuments nationaux ont eux aussi connu une année exceptionnelle, en franchissant également la barre symbolique des dix millions de visiteur. 10 236 601 visiteurs très exactement, soit 8% de plus qu’en 2017, ont fréquenté l’an dernier les 100 monuments gérés par le Centre des monuments nationaux.

L'Arc de Triomphe, monument le plus fréquenté

Sans la crise des "gilets jaunes" qui a entraîné la fermeture de huit d’entre eux trois samedis de suite en décembre à Paris, on aurait sans doute dépassé les 10,3 millions de visiteurs. L’Arc de triomphe reste le monument le plus fréquenté avec près d’1,7 million d'entrées.

L'Arc de Triomphe a encore progressé. Il y a aussi un bon score de l'abbaye du Mont-Saint-Michel qui enregistre une croissance de 12% mais également la Sainte-Chapelle ou le Panthéon qui ont connu aussi de très belles progressions en 2018Bénédicte Lefeuvre, directrice générale du Centre des monuments nationauxà franceinfo

Les Français plus nombreux en 2018

Ces monuments profitent du retour des touristes étrangers. Mais d'autres sites moins emblématiques connaissent aussi une belle progression, avec une hausse de 24% pour la maison de Georges Clemenceau en Vendée et de 32% pour les alignements de Carnac dans le Morbihan. Et là, ce sont les Français qui sont au rendez-vous. "Les Français sont plus nombreux mais aussi plus jeunes et viennent de plus en plus en famille ce qui est un signe de très bonne santé de l'attractivité des monuments sur l'ensemble du territoire", conclut Bénédicte Lefeuvre. Un succès que l'on peut rapprocher de celui du loto du patrimoine.

Le reportage d'Anne Chépeau.
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne