Mort de Charles Aznavour : "Il était motivé, incroyable, incomparable", raconte Thomas Dutronc

Charles Aznavour lors du grand concert de la francophonie, au siège des Nations unies à Genève, le 13 mars 2018.
Charles Aznavour lors du grand concert de la francophonie, au siège des Nations unies à Genève, le 13 mars 2018. (VALENTIN FLAURAUD / KEYSTONE)

Le chanteur Thomas Dutronc avait enregistré la chanson "Elle", dans les années 2000, avec Charles Aznavour, décédé à l'âge de 94 ans. Il parle d'un homme "plein de projets, d'envies, d'énergie".

"Il était motivé, incroyable, incomparable. Il avait un talent fou pour écrire", a réagi sur franceinfo le chanteur Thomas Dutronc, après la mort de Charles Aznavour, dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre, à l'âge de 94 ans. Ensemble, ils avaient enregistré la chanson Elle au début des années 2000. Charles Aznavour voulait tourner un film avec Thomas Dutronc et son père, Jacques Dutronc.

franceinfo : Comment c'était de travailler avec lui ?

Thomas Dutronc : J'étais un peu inquiet, je voulais préparer le truc, je n'arrêtais pas de demander à son entourage qu'il me donne bien la mélodie, les paroles. Il me disait : "ne t'inquiète pas". C'était très compliqué d'avoir une version solide sur laquelle travailler. Au final, quand on se retrouve devant Charles et qu'il faut assurer, on a envie d'être très précis. Donc ça avait été un peu laborieux. Je n'avais pas dormi de la nuit d'après, curieusement. Il m'avait raconté des tas d'histoires avec Franck Sinatra dans les années 50, et après avoir travaillé avec lui, le soir j'avais repensé à toutes les époques, tous les gens qu'il avait pu connaître. Moi qui affectionne la Corse, il y venait avec Jacques Brel dans les années 50, ils restaient au bar toute la nuit. C'est ça qui me rend triste aussi, toutes ces époques qui s'en vont, toute cette mémoire. J'espère qu'il a fait des autobiographies où il y a ces anecdotes.

Vous l'avez connu très tôt. L'avez-vous vu récemment ?

Je l'ai vu il n'y a pas longtemps grâce à un ami commun. On est tout simplement allé déjeuner dans un petit resto chinois, il a pris une bière et j'ai dit "ben dis donc Charles t'es costaud pour ton âge." Il était plein de projets, d'envies, d'énergie, il voulait qu'on fasse un film. Il avait écrit un scénario et il voulait absolument que ce soit moi et mon père qui jouions dedans. Il était motivé, incroyable, incomparable. Il avait un talent fou pour écrire. Il est parti, mais ses chansons resteront longtemps dans nos cœurs et on sifflera ses airs et on chantera ses chansons encore longtemps.

Charles Aznavour était très précis dans son travail. Cela vous a-t-il influencé ?

Cela m'a fait réfléchir et c'est vrai que cette écriture, qu'on entend peut-être aujourd'hui chez des artistes plus moderne de rap ou de slam, permet de raconter des tas d'histoires. Il arrivait à raconter ces histoires-là avec des mélodies. Il arrivait à peindre une fresque, un tableau social d'une réalité, d'un personnage, en respectant les pieds et avec des mélodies superbes. Il écrivait énormément.

Vous êtes à nouveau en ligne