Michael Lonsdale : mort d'un acteur éclectique et humaniste

L'acteur franco-britannique est mort lundi 21 septembre. Il avait reçu son premier César en 2011 à 79 ans. Au cours de sa carrière, il a joué plus de 200 rôles.

Michael Lonsdale, acteur franco-britannique, est mort lundi 21 septembre. Il a joué plus de 200 rôles au cours de sa carrière. Acteur d'instinct, il aimait créer la surprise et être où on ne l'attendait pas. Au théâtre, au cinéma et à la télévision, il a travaillé avec les plus grands : avec Truffaut dans "La Mariée était en noir", mais aussi avec Steven Spielberg et Orson Welles.

Un premier César à 79 ans


Éclectique, il enfile tous les costumes, dont celui de médecin dans "Hibernatus" avec Louis de Funès, celui du méchant de James Bond dans "Moonraker", ou encore celui d'un moine dans "Le Nom de la rose". Côté théâtre, il aimait l'avant-garde. Il joue Beckett, Ionesco, et Marguerite Duras, sa grande amie. Croyant fervent, il obtient la reconnaissance du public sur le tard avec le film "Des hommes et des dieux". Il y incarne le père Luc, l'un des sept moines assassinés en Algérie en 1996. Ce rôle lui vaut à 79 ans son unique César pour un second rôle. L'acteur était aussi un peintre reconnu. Il aimait les couleurs, et à l'hiver de sa vie, il semblait plutôt serein. En novembre 2017, il disait : "Je suis heureux mais il y a des moments de détresse avec tout ce qu'il se passe dans le monde". Humaniste et mystique, il aura mené sa carrière comme un pèlerin, traversant les continents et les époques.

Vous êtes à nouveau en ligne