L’invitée du Soir 3 : Véronique Ovaldé, publie son 10e roman

C’est son 10e roman : "Personne n‘a peur des gens qui sourient". La romancière, Véronique Ovaldé, est l’invitée de ce Soir 3 du 7 février.

Pour son 10e roman, Véronique Ovaldé nous emmène dans une cavale mère-fille. Elles quittent le sud de la France pour l’Alsace. L’héroïne est éprise de liberté. "Je ne sais pas si on a tort de se méfier des gens qui sourient, mais en tout cas le sourire est quelque chose qui désarme votre interlocuteur. C’est comme une étreinte, mais aussi une arme de poing", explique Véronique Ovaldé.
Est-ce une arme de séduction ? "C’est l’idée qu’on a l’air inoffensif. J’aimais cette idée par rapport aux a priori. Dans ce livre on a une galerie de personnages à qui on peut faire confiance", continue-t-elle.

"Se protéger de la brutalité du monde"

Dans le roman, le sourire est aussi une façade pour l’héroïne. "Le fait d’être plus ou moins fracassé, de montrer ce qu’on avait envie de montrer (…) c’est ce qui m’intéressait aussi chez elle. Elle veut se fignoler aussi un abri anti-tempête, c’est quelqu’un qui est toujours en train de se préparer au pire et qui donc protège ses enfants contre la sanglante brutalité du monde". Une relation mère-fille exclusive. "Elle l’est sans doute trop. Mais difficile de savoir jusqu’où on peut protéger", affirme Véronique Ovaldé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne