Leonard de Vinci : le premier à percer les mystères du sourire

France 2

Le peintre italien est le premier à avoir peint un vrai sourire. Une révolution qui lui a nécessité beaucoup de travaux de recherches. 

Tous les jours, 30 000 personnes se bousculent pour voir La Joconde de Léonard de Vinci. Son pouvoir d'attraction réside dans son sourire, le premier dans toute l'histoire de la peinture. En effet, avant Léonard de Vinci, les visages représentés sur les portraits ont tous l'air de faire la tête : à l'époque, sourire, montrer ses dents ou encore montrer sa bouche est vulgaire. Leonard de Vinci est le premier à casser les codes. "Au cours de ses années de recherches, il découvre que finalement, le sourire est l'expression humaine la plus subtile, la plus ambiguë, en fait la plus riche de sens", explique Vincent Delieuvin, spécialiste du peintre.

L'illusion que le sourire s'anime

Leonard de Vinci travaille en profondeur avec des schémas d'anatomie pour que les sourires sur ses peintures soient les plus réalistes possibles. Il va même jusqu'à disséquer une trentaine de cadavres. Leonard de Vinci va même inventer une technique de peinture secrète : superposer plusieurs couches de peinture transparente sur la toile pour créer une vibration et l'illusion que le sourire s'anime. Jusqu'à la fin de sa vie, Léonard de Vinci va peindre des sourires, du plus discret avec La Joconde à celui très ambigü de son Saint-Jean Baptiste

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne