L'histoire d'une chanson : "Le Poinçonneur des Lilas", de Serge Gainsbourg

FRANCE 2

France 2 s'intéresse ce samedi 9 juin à la chanson "Le Poinçonneur des Lilas", composée par Serge Gainsbourg et reprise par Hugues Aufray. Une chanson porte-bonheur.

Des petits trous pour une grande carrière. Il y a soixante ans, le poinçonneur a révélé un chanteur. Car avec cette mélodie, Gainsbourg, qui à l'époque est peintre, a définitivement lâché ses pinceaux pour le micro. En 1958, Serge Gainsbourg étudie les beaux-arts dans une école de Pigalle, à Paris, mais pour gagner sa vie, il accompagne à la guitare des artistes dans un cabaret de travestis. Il est aussi le pianiste d'une chanteuse de succès. Michèle Arnaud, qui chante du Gainsbourg, le persuade alors d'interpréter lui-même ce qu'il a écrit.

Une chanson qui a changé le destin de Hugues Aufray

Mais d'où lui vient cette idée de chanson sur un poinçonneur du métro ? À l'époque, le poinçonneur est un contrôleur de billets à l'entrée. Il perfore les billets pour les valider. Gainsbourg, qui habite Porte Dauphine, prend le métro en bas de chez lui, et son poinçonneur va devenir son bienfaiteur. Le succès est au rendez-vous. Et si le poinçonneur a déjà changé le destin du peintre Gainsbourg, voilà qu'elle bouscule celui du sculpteur Hugues Aufray. En 1959, il remporte un concours de chanson avec cette mélodie. Des petits trous aux grands trous, cette chanson a suivi Gainsbourg toute sa carrière. Depuis sa disparition il y a dix-sept ans, sa tombe est toujours fleurie de tickets de métro par ses admirateurs.

Vous êtes à nouveau en ligne