Karl Lagerfeld, créateur hors norme, est décédé

FRANCE 2

Karl Lagerfeld, immédiatement reconnaissable à sa coiffure, son look et ses lunettes noires, s’est éteint mardi 19 février à l'âge de 85 ans. Le créateur de génie avait ressuscité la maison Chanel. Il était aussi un personnage auréolé de mystère. Sa carrière fut flamboyante. 

La dernière sortie publique du "Kaiser" de la mode, c'était au Grand Palais, à Paris, en octobre 2018, à l'occasion de la Fashion Week. Un dernier tour de podium après 64 ans de génie créatif. Karl Lagerfeld est né dans une maison bourgeoise près de Hambourg, en Allemagne, entre 1933 et 1938. Volubile sur sa passion, mystérieux sur son âge. Il a une quinzaine d'années lorsqu'il découvre la mode avec sa mère lors d'un défilé Dior. En 1954, Karl remporte un grand concours textile, ex aequo avec Yves Saint Laurent. Autant ce dernier est introverti, autant Karl Lagerfeld a déjà le sens de la mise en scène pour porter de son art. 

À la tête de Chanel depuis 1983

Pierre Balmain, Jean Patou, Chloé, Fendi : dans les années 1960, les grandes marques se disputent ce styliste indépendant et son regard intuitif sur la création. Créateur inspiré, il dessine vite et beaucoup, un peu tout le temps. Il ne dort que quatre heures par nuit. Sa grande aventure s'appelle Chanel, qu'il rejoint en 1983 pour diriger l'ensemble des collections, de la haute couture au prêt-à-porter. Le mannequin Inès de La Fressange représente pour lui la femme idéale. Lagerfeld recherche toujours de nouvelles muses. En blonde, elle s'appelle Claudia Schiffer ; en black, elle s'appelle Naomi Campbell. Sur ses podiums, il promeut les plus grandes stars des défilés. Svelte, élégant, toujours en noir et blanc, le yin et le yang d'une personnalité double-face.

De la haute couture aux vêtements populaires, de Chanel à H&M. En 2004, il invente la collection capsule, à la portée de tous. Le touche-à-tout Lagerfeld dessine tour à tour des lunettes, des bouteilles de soda ou encore des couvertures de dictionnaire. Il joue de lui-même en apparaîssant dans des clips électro-baroques. Grâce à son art et son génie créateur, Karl Lagerfeld a écrit lui-même sa propre légende, en petites lettres sur les étiquettes des vêtements, mais en très grosses lettres dans l'histoire de la mode. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne