Japon : un village dépeuplé où les poupées ont remplacé les humains

FRANCEINFO

Les communes se dépeuplent au Japon, et dans l'une d'elles, une artiste s'amuse à repeupler son village avec des poupées qu'elle fabrique.

L'école de Nagoro, au Japon, est fermée depuis sept ans. "Dans cette classe, j'ai reconstitué la journée de visite des parents, comme ça pouvait se faire avant, quand il y avait du monde et de l'animation", raconte Ayano Tsukimi. Ce petit village de l'ouest du Japon ne compte plus que 27 habitants et 270 poupées à taille humaine. Devant une épicerie abandonnée, une famille de ces poupées patiente.

40% des communes au Japon sont dépeuplées

Ayano Tsukimi place ses poupées un peu partout dans le village pour égayer la solitude. Elle les fabrique depuis seize ans. "La première que j'ai faite, c'est celle de mon père, se souvient-elle. Je lui avais mis ses vêtements et l'avais déposée dans mon potager. Certains voisins, pensant que c'était vraiment mon père, lui ont adressé la parole : 'Bonjour, t'es bien matinal aujourd'hui !'" Au Japon, environ 40% des communes sont dépeuplées. À défaut d'habitants, les poupées de Nagoro attirent aujourd'hui des visiteurs.

Vous êtes à nouveau en ligne