Japon, des traditions toujours ancrées

Le Japon, pays du soleil levant et troisième puissance économique mondiale est confronté au vieillissement de sa population. Les traditions et les rites y sont toujours présents. 

Le Japon est le pays de tous les paradoxes, un mélange complexe de traditions millénaires et d’extrême innovation, de discipline et de nouveautés. Dans la plus méridionale des iles japonaises, Kyushu, les rizières sont en terrasse et le riz est planté à la main. Cet aliment sacré, base de la cuisine japonaise, est décliné sous plus de 100 variétés au Japon. Mais les temps sont durs pour les riziculteurs : à 69 ans, l’un d’entre eux ne peut pas prendre sa retraire, la jeune génération ne se bouscule pas pour prendre la relève. Il témoigne : "C’est dur, cette année, ça va, mais l’année dernière j’ai eu un gros coup de chaleur et j’ai été hospitalisé deux fois. A mon âge, c’est dur de m’occuper de mes 30 rizières." 

Des gardiens de la tradition culinaire

A Fukuoka, ce restaurant à l’adresse confidentielle est l’un des gardiens de la tradition culinaire. Le maître sushi exerce le même métier que son père et son grand-père avant lui. Son savoir-faire est millimétré, il faut deux ans à un bon chef pour apprendre à cuire parfaitement le riz. Les clients ont réservé des mois à l’avance et déboursent entre 300 et 400 euros par personne. Le prix à payer pour avoir le privilège d’entendre le maitre sushi parler de son art. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne