Jamel Debbouze confie avoir récemment décliné un poste de secrétaire d’État

Jamel Debbouze, le 1er décembre 2013 à Marrakech (Maroc).
Jamel Debbouze, le 1er décembre 2013 à Marrakech (Maroc). (AHMED ISMAIL / ANADOLU AGENCY / AFP)

"Si je vous en dis plus, on ne retiendra que ça", indique l'humoriste au "JDD".

Jamel Debbouze au gouvernement ? Cela aurait pu arriver. L'humoriste confie avoir récemment décliné un poste de secrétaire d'État. Sans donner l'intitulé du poste ni préciser si cela concerne le gouvernement d'Edouard Philippe"Si je vous en dis plus, on ne retiendra que ça", indique seulement l'humoriste, dans un entretien au Journal du dimanche, publié dimanche 29 juillet. Il estime aussi qu'il "fait le boulot des ministères de la Culture, de la Jeunesse et du Travail" avec son Jamel Comedy Club.

"Je m'y ennuierais à mourir"

Ce n'est pas la première fois que l'humoriste est sollicité. En octobre 2017, il avait déjà indiqué avoir refusé un poste, sans préciser quel président lui avait proposé. "Ce n'est évidemment pas mon métier, parce que je m'y ennuierais à mourir, parce que c'est là où je serais le moins efficace, le plus figé et le plus critiqué", avait-il expliqué sur RMC. Jamel Debbouze a préféré se consacrer à son retour sur scène avec son spectacle Maintenant ou Jamel.

Vous êtes à nouveau en ligne