J'ai testé pour vous : le château de Chambord

France 2

C'est l'un des joyaux de la Renaissance : le château de Chambord (Loir-et-Cher). Le journaliste Olivier Feniet y a passé une journée. 

C'est à l'écart, au milieu des forêts de Sologne, que François Ier a installé sa nouvelle merveille du monde. Chambord (Loire-et-Cher), le plus emblématique des châteaux de la Loire. Après 200 ans, le château de Chambord impressionne toujours par ses dimensions démesurées. Un géant de 10 km² dont la construction a nécessité 220 000 tonnes de pierres. Sa façade est de 156 m de long et de 56 m de haut. 

Un château auréolé de mystères, que l'on peut éclaircir à l'aide de spécialistes. Coût du ticket : 20 euros. Le prix inclut l'accès au château, à ses jardins et à une visite guidée de 2 heures. Le guide Thibaud Fourrier cherche la raison d'être de Chambord depuis 15 ans. "Ce château est magnifiquement inutile puisqu'il n'est pas habitable, pas utilisable pour les fonctions habituelles d'un château. Et ça, c'est la définition d'une oeuvre d'art magnifique et inutile", exprime-t-il. 

77 escaliers à double révolution et 426 pièces

Si Chambord est considéré comme un chef d'oeuvre architectural, c'est notamment grâce à l'une de ses curiosités : un escalier à double révolution attribué à Léonard de Vinci. Il permet à deux personnes de monter sans jamais se croiser. Un escalier parmi tant d'autres à Chambord. Le château en compte en effet 77, ainsi que 426 pièces. L'an passé, 5,2 millions d'euros sont venus visiter Chambord. Le château, délaissé depuis la Révolution française, est en pleine restauration. Les jardins n'ont qu'un an et demi, il a fallu 3,5 millions d'euros et plus de 5 mois de travaux pour redonner vie à ce modèle de perfection du XVIIIème siècle. 

Grâce à la location d'une barque à fond plat à 22 euros la demie-heure, une balade sur le canal du Cosson est possible. C'est ce canal qui alimente les douves de Chambord. Les activités de loisirs se multiplient. Deux fois par jour, un spectacle médiéval d'une heure attire 500 visiteurs dans les écuries. Prix de l'entrée : 14,50 euros. Enfin, le domaine de Chambord réserve une dernière surprise : un cépage historique est cultivé. Il y a 500 ans, le roi François Ier avait décidé de planter de la vigne aux abords du château. Une histoire oubliée jusqu'en 2015, avec le projet de faire revivre ce cépage. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne