Initiatives : ça tourne et ça chante à l'Ehpad

Dans un Ehpad des Landes, les résidents participent à un atelier de musicothérapie. Le résultat est décoiffant.

Il y a le sourire d'Annie et l'enthousiasme de Jacques. Il y a les mots de Nino Ferrer et les visages des résidents de l'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Parentis-en-Born (Landes). Ici, 85% des pensionnaires souffrent de troubles de la mémoire ; la musicothérapie présente de nombreux bienfaits."Ça permet de travailler sur la concentration, la mémoire. Ça permet aussi de les mettre en valeur, parce que quand ils arrivent chez nous, on entend souvent les gens nous dire 'je faisais ceci, je faisais cela et c'est terminé', donc le fait de les remettre à la pratique culturelle, à des activités culturelles, ça les remet en valeur", explique Gilles Raoul, animateur formé à la musicothérapie.

Maintenir l'humain au centre

Pendant plus d'un an, ces hommes et ces femmes ont travaillé sur un projet de clip musical, chacun selon ses moyens. Des petits intermèdes musicaux qui ont permis de les rapprocher. "Je m'amuse parce que j'aime bien la musique", explique Arlette Darrieux, une pensionnaire de l'Ehpad Lou Camin. "C'est une bonne chose, ça apporte un peu de gaieté", souligne Jacques Valin, un autre pensionnaire. "L'objectif c'est de maintenir au centre l'humain, de ne pas juste travailler sur les soins", explique Caroline Bonnot, la directrice de l'établissement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne