Histoire : la malédiction du tombeau de Toutânkhamon

Voir la vidéo

À partir du 23 mars, l'exposition Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon s'installe à La Villette à Paris. L'occasion de revenir sur la malédiction qui entoure la découverte de cette momie.

En Égypte, au cœur de la Vallée de rois, le tombeau de Toutânkhamon n'en finit pas de fasciner. Le 4 novembre 1922, après des années de recherches, deux hommes mettent au jour une sépulture inviolée. C’est celle du jeune pharaon Toutânkhamon. Très vite, l'archéologue britannique Howard Carter et son riche mécène Lord Carnarvon comprennent qu'ils ont fait une découverte majeure. Mais cinq mois plus tard, celui qui a financé l'expédition meurt brutalement.

Une trentaine de morts

Ainsi démarre la malédiction de Toutânkhamon, avec une piqûre de moustique dont Lord Carnarvon ne se remettra pas. Un mois plus tard, un homme d'affaires meurt d'une fièvre après avoir visité la tombe. Dans les années qui suivent, beaucoup de personnalités vont décéder dans l'entourage des deux explorateurs. Bien plus tard, le schéma se répète pour les organisateurs d'expositions à Londres (Royaume-Uni) et à Paris. Au total, on dénombre une trentaine de décès et très vite, cette malédiction fascine. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne