Golshifteh Farahani : "Elle était en moi", confie l'actrice sur son rôle dans "Les Filles du soleil"

FRANCE 2

La journaliste Nathalie Hayter a rencontré la comédienne Golshifteh Farahani, l'héroïne du deuxième film français en compétition, "Les Filles du soleil", d'Eva Husson, qui concourt pour la Palme d'or.  

Dans le nouveau film d'Eva Husson, Golshifteh Farahani est une "fille du soleil", autrement dit, une combattante kurde. Anciennes captives des jihadistes, ces femmes ont pris les armes pour conserver leur liberté. Nous sommes dans le Kurdistan irakien, Bahar est leur chef. Ce qui a séduit l'actrice dans ce rôle ? "C'est des femmes qui ont été violées, torturées, vendues. Elles sortent de ça, quelques semaines après, même pas un mois, elles rentrent dans l'armée, elles récupèrent leurs forces, elles continuent à vivre, et continuent à se battre, c'est une belle histoire !", réagit Golshifteh Farahani.

"C'est un film humain"

Quant à s'approprier le rôle, plutôt facile pour la comédienne : "Elle était en moi, elle était dans moi", assure-t-elle. Au début de sa carrière, Golshifteh Farahani était une actrice modèle, un exemple pour la République islamique d'Iran. Seulement voilà, la belle n'a pas "résisté" aux sirènes d'Hollywood, et elle a envie de s'affranchir. Une trahison que le régime des mollahs ne lui pardonnera pas. Aujourd'hui, Golshifteh est une actrice exilée, mais qui ne cesse de tourner. "Je suis fière, parce que c'est un film de femmes, femmes et hommes ! C'est un film humain, et je suis très contente d'être là. Vraiment, pour la première fois de ma vie, je suis très excitée d'être à Cannes cette année, c'est génial !".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne