Feuilleton : De Vinci, l'empreinte du maître (5/5)

Cette vidéo n'est plus disponible

Toute cette semaine, France 2 s'intéresse à l'héritage immense laissé par ce génie. Alors qu'on commémorera les 500 ans de sa disparition l'an prochain, on va découvrir quelles ont été les dernières volontés du maître dans son testament. 

Le chef cuisinier qui mitonne des plats de la Renaissance, nous emmène dans un mystérieux sous-terrain aujourd'hui éboulé du château du Clos Lucé à Amboise (Indre-et-Loire). Il relie selon la légende la maison de Léonard de Vinci au château de François Ier. Une seule certitude, cette galerie a servi de sellier et de cave à vin. À deux pas, au château, le mur d'enceinte nécessite une intervention. Ce palais, Gilles Delage l'aime tellement qu'avec ses équipes, il le rénove pierre après pierre.  

Les dernières volontés du maître

Pour retrouver les savoir-faire de la Renaissance, il saut se rendre à 50 kilomètres du château dans cet atelier où les pierres sont taillées une à une à la main par Louis et Mélanie. Ces gestes, ces sons, ce sont les mêmes qu'à l'époque de Vinci. Léonard de Vinci s'est éteint à Amboise le 2 mai 1519. Il repose dans la chapelle Saint-Hubert attenante au palais. Il avait laissé un testament dans lequel il demande qu'il y ait 60 torches portées par 60 pauvres qui seront payés. Ce sont les derniers mots connus du maître. Un ultime mystère entoure sa mort : François Ier était-il à son chevet ou le roi se trouvait-il au château du Saint-Germain, loin du Clos Lucé ? Au-delà de sa mort, Vinci reste une énigme. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne