#DécouverteWE : les précurseurs de l'image animée

France 3

En Auvergne, le musée Crozatier du Puy-en-Velay (Haute-Loire) met en lumière l'image animée et présente le travail d'Émile Reynaud, l'inventeur oublié du praxinoscope.

Au XVIIIe siècle, et sans doute dès la Préhistoire, l'image animée était un jouet : le thaumatrope. Puis, d'autres inventions ont suivi : le zootrope, le phénakistiscope, le folioscope et le praxinoscope. Ce dernier, c'est le début de la projection de l'image animée. Une invention locale brevetée en 1877 par Emile Reynaud qui est très vite tombée dans l'oubli. "À un moment, il s'est fait dépasser par les frères Lumière, qui sont partis sur une nouvelle technologie et il a eu beau essayé de poursuivre son invention, il a été dépassé et il est tombé dans l'anonymat", raconte Maud Leyoudec, directrice du musée Crozatier au Puy-en-Velay (Haute-Loire)

24 dessins pour une seconde d'images

L'exposition nous montre aussi les détails de fabrication du film d'animation et présente divers procédés comme le dessin sur plaque de cire : 24 dessins pour une seconde d'images, et même, pour certaines techniques, des années de travail pour quelques minutes de poésie. L'exposition est à découvrir jusqu'au 17 mai.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne