Dans la tête de... Jean-Paul Gaultier

FRANCE 2

Jean-Paul Gaultier s'offre un show au théâtre des Folies Bergère à Paris. On y retrouve son univers et sa garde-robe. Mais quelle est l'origine du génie créatif du styliste et couturier français ?

Dans la tête de Jean-Paul Gaultier, il y a un nounours, un rouge à lèvres interdit aux femmes et des plumes multicolores. Le nounours, c'est Nana, sa peluche quand il était petit. Le maquillage sur les lèvres de Nana, c'était celui de la grand-mère du petit Jean-Paul, une femme aimante et qui encourageait l'enfant à exprimer sa sensibilité. La petite poitrine cousue sur la peluche, on la retrouvera en 1990 sur le bustier de Madonna. Jean-Paul Gaultier a été l'un des premiers à mélanger les genres. En 1970, dans l'atelier de Pierre Cardin, le jeune homme a l'air encore bien sage, mais dans les années 1980, il bouscule les règles.

Un spectacle musical nommé "Fashion Freak Show"

Pour lui, "les vêtements n'ont pas de sexe". Jean-Paul Gaultier crée des jupes pour les hommes, mais de son propre aveu, il n'en a pas vendu beaucoup. Pour présenter ses produits dérivés, il invente les hommes-objets, il aime montrer "des hommes sensibles, des hommes fragiles, des hommes pleurer et accepter leur sensibilité". Enfin, les plumes, ce sont celles des danseuses des Folies Bergère à Paris. Enfant, il découvre les danseuses à la télévision chez sa grand-mère. C'est donc aux Folies Bergère que Jean-Paul Gaultier crée aujourd'hui son spectacle musical. Nommé "Fashion Freak Show", il raconte sa vie et ses rencontres. Dans le spectacle on retrouvera donc les plumes, le côté provoc et les souvenirs tendres de son enfance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne