Culture : passeport pour l'Orient au musée Marmottan Monet

FRANCE 3

De nombreux peintres ont peint l'Orient sans jamais y être allés. Une exposition leur est consacrée au musée Marmottan Monet, à Paris. 

Un simple ticket d'entrée, et pour le public, un passeport pour l'Orient imaginé par des maîtres de la peinture. Henri Matisse, Vassily Kandinsky, Claude Monet, Jean-Auguste-Dominique Ingres... Ils en tous rêvé, version romantique ou version tragique. Les peintres romantiques peignent l'Orient sans jamais y être allés. Lorsqu'ils voyagent réellement, ils représentent des lieux qu'ils n'ont jamais vus, comme le harem, avec des femmes dénudées. Des scènes entièrement recréées dans leurs ateliers parisiens. 

Peintres sédentaires de voyages immobiles

Entre le fantasme de l'Orient et un art voyeur, il n'y a qu'un pas, pour les visiteurs. "C'est du fantasme masculin, très clairement, mais très bien représenté", estime une visiteuse. "C'est intéressant de voir la place de l'Orient dans l'imagination par rapport à la réalité", souligne un homme. Des peintres sédentaires et des voyages immobiles, qui deux siècles plus tard, continuent à fasciner le public.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne