Cinéma : dans les coulisses du festival d'Angoulême avec Raphaël Personnaz

FRANCE 3

L'acteur Raphaël Personnaz nous fait découvrir les coulisses du Festival du film francophone d'Angoulême (Charente). Il doit cette année jouer le rôle de membre du jury, alors qu'il se considère avant tout comme un artiste. 

En dix ans, le Festival du film français d'Angoulême (Charente) est devenu le porte-bonheur des films français, en tout cas, la vitrine de ceux qui vont s'installer sur les écrans de la rentrée. Mais quand on est acteur, comme Raphaël Personnaz, avec des envies de réalisation, il n'est sans doute pas évident de se retrouver juré pour départager dix films en compétition.

"Intelligent, très réservé, et pas show-off"

Un beau jury cette année, présidé par Karine Viard, auquel le jeune acteur choisi par Marie-France Brière et Dominique Besnehard joindra son regard subtil et sensible : "Moi j'ai eu un choc au théâtre cet hiver avec 'Ils n'auront pas ma haine', où il était prodigieux", confie le fondateur et directeur du Festival. Et puis j'aime bien, chaque fois que je l'ai rencontré, je l'ai toujours trouvé intelligent, très réservé, il n’est pas show-off."

Raphaël Personnaz a beau avoir été juré à Gérardmer, à l'Alpe-d'Huez et à Cabourg notamment, il ne prend pas à la légère ces tâches éphémères. De l'autre côté de la barrière, il envisage le travail de critique d'une autre manière : "C'est vrai que la première fois, j'abordais le travail de juré peut-être plus légèrement, mais je sais à quel point c'est fatiguant, j'ai appris quelle était finalement la vie d'un journaliste qui s'occupe de cinéma, c'est-à-dire voir trois films par jour, et conserver une forme de fraicheur à chaque fois." Les films qui seront distingués au festival figureront probablement parmi les grands succès de la rentrée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne