Cinéma : à la rencontre des bruiteurs, les artisans du son

FRANCE 2

Les bruiteurs reproduisent à la perfection le son de chaque scène, que ce soit un cheval fougueux ou une fourchette qui cogne contre une assiette.

Un bruiteur est un artiste qui préfère l'ombre à la lumière, entre l'illusionniste et le "Géo Trouvetou". France 2 est partie à la rencontre de deux d'entre eux : Franck Tassel et Pascal Chauvin. Les deux trimballent pour chaque film un véritable bric-à-brac. On retrouve dans leurs malles des vieux patins à roulettes ou des dominos. Pendant une semaine, le duo a bruité le prochain long-métrage du réalisateur Nicolas Vanier.

"Un bon bruitage, c'est celui qui ne s'entend pas"

Sur un plateau de tournage, seules les voix des comédiens sont clairement enregistrées. Pascal et Franck recomposent tous les bruits qui donnent vie à ce repas. "On rentre effectivement dans la peau du personnage, il faut incarner ce qui se passe à l'écran", explique Franck Tassel. Règle d'or pour un bruiteur : être parfaitement synchrone. "Un bon bruitage, c'est celui qui ne s'entend pas", décrit le bruiteur. Ce métier artisanal ne s'apprend pas sur les bancs d'une école, mais sur le tas, c'est le cas de Franck. Pas de récompense ou de festival pour les bruiteurs, ce qui est parfois vécu comme une injustice par ces hommes de l'ombre. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne