Brésil : journée de colère après l'incendie du musée national de Rio

Colère et indignation au Brésil après l'incendie du musée emblématique de Rio de Janeiro. Pas de victime, mais la perte de milliers d'oeuvres d'art inestimables. Plusieurs centaines de manifestants sont venus crier leur colère devant le site calciné pour dénoncer l'incurie des pouvoirs publics.

13 000m² réduits en cendres, 20 millions de pièces d'une valeur inestimable quasiment partie en fumée. Un violent incendie a ravagé le musée national de Rio de Janeiro au Brésil. Une catastrophe qui aurait pu être évitée, le bâtiment ne disposant pas d'extincteurs automatiques. Un manque de sécurisation dû aux coupes budgétaires qui frappent les secteurs de la culture et de la science.

Des milliers de manifestants

Les Brésiliens ont réagi vivement à cet incendie. Heurts avec les forces de l'ordre, jets de pierres, tentatives d'intrusion dans le musée, ils étaient plusieurs milliers lundi 3 septembre à exprimer leur colère. "Il y avait beaucoup de recherche, tout va s'arrêter et s'effacer. Avec ça, notre mémoire aussi s'efface", déplore Natacha, étudiante en muséologie. De l'avis de tous, cette tragédie aurait pu être évitée. La population pleure le plus grand musée d'histoire naturelle d'Amérique latine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne