40 ans après la mort de Claude François, le chanteur n'est pas "démodé"

Hommage à Claude Francois à l\'église d\'Auteuil à Paris, samedi 10 mars 2018. 
Hommage à Claude Francois à l'église d'Auteuil à Paris, samedi 10 mars 2018.  (JEAN-FRANCOIS FERNANDEZ/FRANCEINFO)

Les fans de Claude François, mort il y a 40 ans à l'âge de 39 ans, organisent des hommages tout le week-end.

Quarante après la mort de Cloclo, l'engouement pour le chanteur est toujours au rendez-vous. Des milliers de fans se retrouvent dimanche 11 mars à Dannemois (Essonne) où a vécu et où est enterrée leur idole.

La veille, samedi 10 mars, une messe a été célébrée en l'église d'Auteuil à Paris, là où les funérailles de Claude François avaient eu lieu en 1978. Franceinfo a assisté à cette messe pendant laquelle les proches et les amis se sont rémémorés les bons souvenirs.

"Ma mère travaillait avec lui"

Frédérique Barkoff est la petite fille de la célèbre chanson de Claude François, "Le téléphone pleure". Ce succès populaire a été écoulé à 2,5 millions d'exemplaires en 1974.

À l'époque, Frédérique Barkoff n'a que 5 ans. Elle interprète ce rôle jusqu'à l'âge de 10 ans de manière "improvisée", se souvient-elle amusée. "Il y a eu un casting d’enfants comédiennes et il n’y en n’avait aucune qui convenait vraiment, raconte Frédérique Barkoff. On m’a fait essayer comme ça au débotté. Ma mère travaillait avec lui, j’avais l’âge de ses enfants. Comme j’étais souvent dans les bureaux boulevard Exelmans [à Paris], on a dit, pourquoi ne pas faire essayer Frédérique, j’ai essayé et ça s’est fait comme ça", poursuit-elle.

Frédérique Barkoff, la fillette dans \"le télépone pleure\" de Claude François.
Frédérique Barkoff, la fillette dans "le télépone pleure" de Claude François. (JEAN-FRANCOIS FERNANDEZ/FRANCEINFO)

Parmi les autres personnes présentes à la célébration des 40 ans de la mort de la star, il y avait l'inconditionnelle capitaine des "Claudettes", les danseuses de Claude François. Quarante ans après la mort du chanteur, Dany se souvient de la rigueur de Claude François et de son côté avant-gardiste.

On a été les premières à danser derrière un chanteur, les premières plutôt déshabillées, très sexy, mais jamais vulgaires. Claude était tellement novateur, on a été les premières.Dany, capitaine des "Claudettes"franceinfo

Cette messe est l'occasion de retrouvailles. C'est toute une époque qui se retrouve dans cette église d'Auteuil à Paris.

Un homme indémodable

Vline Buggy, ancienne collaboratrice et parolière de Claude François garde le souvenir d'un homme plein de talents : "Il n’est pas démodé. C’est ce que je dis quand on meurt jeune et qu’on a la force de Claude. Il est parti de rien. Il n’était pas très grand. Il n’était pas très beau. Il a tout changé lui-même".

Hommage à Claude François. Reportage de Jean-François Fernandez.
--'--
--'--

L'hommage à Claude François se termine par des applaudissements. En fin de cérémonie, Claude François Junior, venu avec ses enfants, est encore étonné de voir un tel engouement pour Cloclo. "C’est touchant de voir des gens qui se réunissent autour de la mémoire d’un homme 40 ans après, confie le fils du chanteur. Ce n’est pas un prix Nobel qui a sauvé des vies, donc c’est d’autant plus touchant. Ça en dit long sur l’impact que peut avoir un artiste, un homme de variété. Il a manifestement encore une place dans leur cœur".

40 ans après la mort du chanteur, des jeunes aiment encore Claude François, notamment grâce aux reprises de M. Pokora. Le plus jeune dans le fan club officiel, n'a que 9 ans !        

Vous êtes à nouveau en ligne