VIDEO. Gilets jaunes : l'utilisation du LBD 40 par les forces de l'ordre alerte le journaliste David Dufresne

BRUT

Le LBD 40 est une arme non-létale qui a succédé au flashball. Utilisée lors des dernières manifestations des gilets jaunes, cette arme fait polémique. 

Hémorragie cérébrale, traumatisme facial, fractures... À ce jour, 94 blessés graves ont été recensés dont 69 par des tirs de lanceurs de balle de défense (LBD 40). Quinze personnes auraient également perdu un œil. Un bilan qui suscite l'inquiétude de David Dufresne. Écrivain et documentariste, il est l'auteur de l'enquête Maintien de l'ordre. Il recense et signale les bavures policières observées lors des manifestations des gilets jaunes. 

Manque de formation ? Dangerosité de ces armes ? Simple hasard ? Pour David Dufresne, l'utilisation du flashball et de son successeur le LBD40 par les forces de l'ordre pose une multitude de questions.

Selon lui, les forces de l'ordre doivent être dans une situation où il y a un "affrontement", le LBD 40 leur donne alors la possibilité "d'immobiliser quelqu'un." Or, lors des dernières manifestations, plusieurs personnes ont été blessées au visage comme l'attestent plusieurs vidéos amateurs partagées sur Internet. "Et il y a des règles, il y a un manuel (...) : interdiction de viser la tête et les parties génitales", rapporte David Dufresne.

Vous êtes à nouveau en ligne